Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 08:00

Éducation - Le Haut Conseil de l'éducation va réfléchir à une nouvelle appellation des classes en élémentaire.

EXIT le CP, le CE1 ou encore le CM2 chers à notre enfance ? Le président du Haut Conseil de l'éducation, Bruno Racine, également président de la Bibliothèque nationale de France, a émis l'idée de changer l'appellation des classes du primaire. Une proposition faite à l'occasion de la remise de l'avis favorable du Haut Conseil sur les programmes du primaire. Bruno Racine devrait faire des propositions de nouvelles appellations à Xavier Darcos. Justification technique d'un tel changement : les classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 appartiennent à un cycle appelé cycle des apprentissages fondamentaux tandis que les trois dernières classes du primaire appartiennent au cycle dit des approfondissements. « Il n'est pas compréhensible que la dernière année du cycle des apprentissages fondamentaux soit appelée cours élémentaire première année ou que la première année des approfondissements soit appelée cours élémentaire deuxième année », soulignent les membres du HCE.

 

Contre le redoublement

Au ministère, on reconnaît attendre des propositions, tout en rappelant que les programmes insistent également sur une progression annuelle des élèves. On sait aussi qu'un éventuel changement de nomenclature perturberait des habitudes solidement ancrées. Autre point, le Haut Conseil se prononce contre la pratique du redoublement car faire redoubler un élève en cours de cycle est contraire même à la notion de cycle. « Quant au redoublement en fin de cycle, il devrait n'être prononcé qu'en dernier recours », expliquent les membres du Haut Conseil. Une opinion partagée au ministère, tant pour des raisons pédagogiques des études mettent en avant les effets néfastes du redoublement. Ils sont d'autant plus négatifs s'il est pratiqué tôt. Autre grief : il coûte cher. En attendant ces changements, une intersyndicale du primaire représentant près de 80 % de la profession a acté hier le principe d'un texte de protestation à Nicolas Sarkozy sur la méthode et sur le fond de son projet de service minimum d'accueil.

Le Figaro - A.Sé - 20/05/2008
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Joustrate - dans Ecole
commenter cet article

commentaires