Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 12:33
Pour l’application du 07.07.07

Les déclarations que l’abbé John Berg, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre (FSSP), a faites à Daniel Hamiche et que publie L’Homme nouveau de samedi dernier, apportent à propos de l‘érection à Rome d’une paroisse personnelle, des précisions capitales sur l’application du motu proprio du 07.07.07 par le Pape, dans le diocèse dont il est l‘évêque.

Cette paroisse personnelle a reçu pour église la « Santissima Trinità dei Pellegrini » (cf. Présent du 10 mai, l’article de Jeanne Smits). Rappelons qu’une paroisse est dite « personnelle » non point parce qu’elle serait le privilège personnel conféré à un prêtre particulier ; mais parce qu’elle est délimitée par l’adhésion personnelle des fidèles qui en font partie, tandis qu’une paroisse ordinaire est délimitée par son territoire. Néanmoins la paroisse personnelle fait normalement partie du diocèse où elle est installée.

Des précisions rendues publiques par l’abbé John Berg ressort notamment :

1. – Le desservant de la paroisse, l’abbé Kramer, a été « présenté par le Supérieur général et agréé par le diocèse ».

2. – Le décret d‘érection « stipule clairement qu’elle [la paroisse] est confiée à la FSSP ». (…) L’abbé Kramer est donc à la fois curé et recteur de l‘église, ce qui garantit que la FSSP en aura l’usage continu (…). C’est une paroisse pleine et entière, où l’on aura le catéchisme et les activités de groupes de fidèles qui façonnent la vie d’une paroisse ».

3. – Car voici le plus important, qui authentifie explicitement les points précédents : « Le contrat passé avec le diocèse de Rome (…) souligne les devoirs [du desservant] de demeurer fidèle au charisme particulier de sa communauté. »

On accueille sans surprise, mais avec toute l’indignation légitime, la révélation du fait que cette paroisse personnelle de Rome est « la première obtenue par la FSSP en Europe ». Il y a donc tout de même un diocèse en Europe où le Pape peut imposer sa volonté : c’est le sien. Les autres paroisses personnelles de la FSSP sont aux Etats-Unis (six), au Canada (deux), au Nigeria (une). L‘épiscopat européen, ou plus exactement, les sectaires qui exploitent et manipulent sa « collégialité », conservent à l‘égard des rites traditionnels de l’Eglise une hostilité farouche et militante, quasiment haineuse.

C’est ainsi que se manifeste une tendance épiscopale qui est exactement l’inverse de ce que Benoît XVI a fait à Rome. Elle consiste, en France, à transformer l’accueil des tradis (devenu inévitable) en un piège avec plusieurs étapes. C’est-à-dire détacher de la FSSP les prêtres qui en sont membres pour les intégrer progressivement aux rites diocésains actuels : la catéchèse pour adultes de gauche à la place du catéchisme pour enfants baptisés, la funeste concélébration avec l’arrogante communion dans la main, l’agenouillement interdit, la célébration spectaculaire face aux fidèles, la soumission à la prépotence de la laïcité républicaine et de sa lutte contre toute espèce de discrimination, pour le métissage universel des religions, des ethnies et des civilisations. Tout cela relève d’un même esprit et participe à la même subversion.

Depuis une quarantaine d’années, la fidélité intrépide à la messe, aux sacrements, au catéchisme traditionnels, de prêtres et de laïcs plus ou moins regroupés dans ou autour de la FSSP, la FSSPX, l’ICRSR, l’IBP, la CRC (etc.) apporte à l’Eglise un vivant témoignage sur la continuité de son être historique et sur la nécessaire permanence surnaturelle et temporelle de son apostolat. Tel est, avec l‘élan de leur jeunesse, le « charisme » commun de ces divers instituts. Il y a ici ou là des problèmes canoniques et des questions administratives à régler, oui. Mais non pas en écrasant ou en cherchant à piéger ce charisme.

JEAN MADIRAN

Article extrait de PRESENT daté du mardi 27 mai.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ALMERAS Marie-Françoise 28/05/2008 17:55

Oui c'est un excellent article comme l'ensemble du journal !

Philippe Maxence 26/05/2008 16:44

Comme Jean Madiran le fait lui-même, il serait peut-être bien aussi d'aller lire l'entretien exclusif accordé à l'Homme Nouveau par l'abbé Berg de la Fraternité Saint-Pierre. Histoire de ne pas lire que le commentaire mais aussi l'original. On peut demander ce numéro pour découvrir le journal. Tél : 01 53 68 99 75 ou contact@hommenouveau.frEnfin, c'est juste une idée en passant.