Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 12:29

 
L’uléma chiite très proche du Hezbollah, Mohammad Hussein Fadlallah, a critiqué l’appel à l’évangélisation du monde lancé par le Saint-Père Benoit XVI. Sa critique se résume en quatre points publiés par un communiqué distribué à la presse et que cite notre confrère libanais, L’Orient-Le Jour, et qui se passe de commentaires.– Maroun Charbel

« La prédication religieuse est une chose naturelle [mais] l’évangélisation envisagée, qui touche en particulier des régions musulmanes, est concomitante à une campagne mondiale (...) destinée à déformer l’image de l’islam, présenté comme un ennemi de la civilisation et du progrès de l’humanité.

« C’est à se demander s’il existe un recoupement d’intérêts objectifs entre l’appel du pape, la campagne hostile à l’islam et les campagnes militaires d’ingérence dans les affaires de plusieurs pays musulmans… De quoi rappeler d’amères expériences d’évangélisation passées, venues dans nos pays sur les coursiers des croisés.

« L’appel à l’évangélisation lancé par le pape s’ajoute à deux autres prises de position : la première ayant trait à l’essence de l’islam, considéré par le pape comme une religion en contradiction avec la raison et la liberté, et la seconde en rapport avec ce que Benoît XVI a appelé le retour du peuple juif sur sa terre, après 3 000 ans, sachant bien que cette entité pratique les plus sauvages des agressions contre les plus élémentaires des droits de l’homme sur sa terre.

« L’appel à l’évangélisation fait partie de la liberté d’expression [mais] pourquoi fait-on, dans ce cas, un si grand tapage quand il s’agit de la “daawa” musulmane ? »

Article extrait de PRESENT n°6602 du mercredi 4 juin 2008, p.3

Partager cet article

Repost 0
Published by XA - dans Présent
commenter cet article

commentaires