Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 10:56
C'est bien volontiers que je porte à votre connaissance ce document qui m'est transmis par un liseur du Forum Catholique.

Compte-rendu de la première messe « Motu Proprio » à Blois, le 21 décembre 2008


Une belle liturgie retrouvée

A 9h00 ce matin, la voûte de la belle petite église des Grouëts résonna du chant de l’Asperges Me. Après combien d’années, voire de décennies, de silence ? Mais, il semblait que les murs n’avaient pas oublié …
S’ensuivit une messe chantée, célébrée par le curé du lieu, le père Viot. Dès le début de son homélie, il mentionna le Pape Benoît XVI qui permit cet événement. Puis, il remercia Monseigneur de Germiny, évêque de Blois, d’avoir fait droit à la demande d’un groupe constitué de fidèles en faveur de la célébration de la forme extraordinaire de la messe à Blois. Après quoi, il commenta en bibliste exigeant l’évangile du jour, tiré de saint Luc.
La foule des fidèles chanta le Credo de toute son âme ; elle proclama alors son attachement indéfectible à l’Eglise : « Et Unam, Sanctam, Catholicam et Apostolicam Ecclesiam ».
Un jeune organiste accompagnait le Kyriale et il chanta le Propre : le Grégorien était ici chez lui !
Les Saints Mystères connurent tout leur déroulement traditionnel qui s’enracine dans la Sainte Cène elle-même.
Les clercs quittèrent l’autel après le chant d’un Salve Regina en forme de merci à nore hôte, Notre-Dame des Grouëts …

Une assistance fournie

« Y aura-t-il un nombre significatif de fidèles ? », cette question tarauda quelque peu tout un chacun les jours précédents. Il s’agissait de manifester a posteriori que la demande était bien là !
Il n’y eut pas de déception : une bonne cinquantaine de personnes répondirent « présent », bravant le sommeil et les kilomètres (la traversée de la Sologne, soit jusqu’à trois quarts d’heure de (mauvaise) route pour certains !).
La diversité était là : tous les âges étaient représentés, bébé compris !
Monsieur l’abbé Gac, modérateur général de la Fraternité Saint-Thomas Beckett, était là, se partageant entre le chœur et la chorale, puis le confessionnal après la messe.


Une satisfaction générale

La sortie de messe fut l’occasion de remercier les prêtres et de se féliciter d’une telle initiative. Des liens commencèrent à se nouer. L’ébauche d’un esprit de paroisse au meilleur sens du terme …
L’animation de la paroisse prend corps : orgue, chants, fleurissement … Tout cela sera perfectionné peu à peu, ad majorem Dei gloriam.
La prochaine fois, c’est jeudi, la messe du jour de Noël à 9h00. Et promis, cette fois, la sonnerie des cloches ne sera pas oubliée !


Blois, le 21 décembre 2008

Partager cet article

Repost 0

commentaires