Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 18:45

Le mensuel mag2Lyon, fondé et dirigé par le sinistre Philippe Brunet-Lecomte, fils d'un ancien président des AFC-Lyon, vient encore de se livrer à un de ces scandales dont il a le secret.

Monsieur Brunet Lecomte appelle cela "un testing". Ainsi n'a-t-il rien trouvé de mieux que d'envoyer quatre journalistes de son équipe "à confesse".

Et cela donne ceci :

 Comment l’Eglise lyonnaise réagit aujourd’hui face au scandale de la pédophilie ? Des reproters (sic) de Mag2 Lyon sont allés se confesser auprès de curés lyonnais en expliquant qu'ils avaient été victimes d'abus sexuels dans leur enfance. 

http://mag2lyon.com/images/small_398eaf94bfb41f03270f1fdb6383a174.jpgNos pauvres compères font même mine d'être "tombés par hasard sur le cardinal Barbarin à la cathédrale St Jean. Comment ne pas admirer ces journalistes qui trouvent le moyen d'aller pile-poil un vendredi soir à la cathédrale, juste au moment où le Primat des Gaules est précisément à l'écoute des fidèles du diocèses ? On appelle cela "avoir le nez creux". A moins qu'en fait on se fiche précisément de la figure de son lectorat. Comment imaginer en effet que cette demoiselle se soit trouvée là "par hasard". Le but n'était-il pas justement de "se payer le cardinal".

A la lecture de l'article, elle en fut pour ses frais, et le Brunet-Lecomte avec elle, puisque les réponses de Mgr Barbarin ont été impeccables. Reste le scandale de ces fausses confessions réalisés par cette équipe éditoriale, qui avait aussi testé du temps de feu Lyon Mag les différents confesseurs lyonnais.

Quand donc ficheront-ils la paix aux catholiques ? Quand donc respecteront-ils nos sacrements ?


Partager cet article

Repost 0
Published by XA - dans Lecture
commenter cet article

commentaires