Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 18:07

par Marie-Christine Bouchard

in Cyberpresse

(Sherbrooke) C'est dans les années 1970, au terme de ses années d'études au Séminaire de Sherbrooke, que Daniel Couture a décidé de s'envoler pour la Suisse, là où l'on offrait encore une formation catholique traditionnelle. Ainsi allait-il devenir prêtre pour la Fraternité Saint-Pie X, une congrégation religieuse qui loge aujourd'hui dans 60 pays à travers le monde, qui compte quelque 500 prêtres et dont la mission est de conserver et d'offrir un modèle traditionnel de l'Église catholique.

Une fois ses études complétées, c'est une vie de voyages et de missions aussi riches que variées qui attendait l'abbé sherbrookois."Je suis d'abord resté trois ans dans l'Idaho, aux États-Unis, de 1984 à 1987. Ensuite, j'ai été nommé supérieur de l'Irlande. J'ai eu la chance de découvrir ce pays dans tous les sens! En 1996, je suis devenu supérieur du district de l'Asie, et j'ai déménagé à Singapour. Je suis maintenant en charge de 20 prêtres, qui travaillent dans 17 pays asiatiques et qui vivent dans six prieurés (nos maisons)", explique l'abbé Daniel Couture à l'autre bout du fil.

Destination : l'Asie

Le prêtre voyage beaucoup dans cet immense territoire. "Pour nous rendre d'une extrémité à l'autre de l'Asie, il faut dix heures d'avion dans un sens, et dix heures dans l'autre sens. C'est immense!"

Et que font les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X à travers le monde?

"Un de nos principes est de suivre la providence. Au service des fidèles catholiques qui recherchent la tradition, qui souhaitent revenir à une forme plus traditionnelle de l'Église, nous allons là où les gens nous demandent", précise l'abbé Couture.

Alors qu'il sillonne l'Asie, le missionnaire est à même de voir toutes sortes de variétés culturelles, de la grande richesse de Singapour à l'extrême simplicité de certains résidents de petites îles perdues dans l'océan.

"Je vous donne un exemple de notre principe de "suivre la providence". Un jour, un de nos prêtres était en vacances sur l'île de Vanuatu. Un homme l'a vu avec sa soutane et est venu lui dire que ça devait faire deux ans qu'il n'avait pas vu un prêtre dans son village. Ce prêtre a donc promis que nous irions là-bas, et c'est moi qui ai été désigné pour le voyage.

"Une fois dans ce petit village d'environ 100 habitants, je donnais des cours de préparation au mariage et je me suis rendu compte que les habitants ne connaissaient ni leur âge ni leur année de naissance! C'était assez surprenant...

"Nous avons donc suivi la providence et la Fraternité a pris ce petit village en charge. Nous leur construirons bientôt une petite chapelle..." cite l'abbé Couture.

Les exemples des accomplissements de sa Fraternité sont nombreux, ça et là dans le monde. Pensons à l'un des prêtres de la Nouvelle-Zélande, qui réalise actuellement un grand projet.

"Ce prêtre a conclu une entente avec des soeurs enseignantes dominicaines. Avec leur aide, nous leur construirons une école pour filles, en plus d'un couvent. Le projet vaut plus d'un million de dollars. C'est beaucoup de travail pour financer tout ça, mais on y parvient. Et on prie Saint-Joseph", ajoute l'abbé.

1000 baptêmes pascals

Quant à la fête de Pâques qui arrive d'ici quelques jours, l'abbé Couture la célébrera sur son île située en plein coeur de l'océan Indien. Comme un peu partout dans le monde, la veillée pascale sera riche en émotions et en significations.

"Il y a aura beaucoup de baptêmes dans plusieurs de nos églises. Seulement 5% des Singapouriens sont catholiques, mais environ 1000 baptêmes ont lieu chaque année, dont une grande majorité pendant la veillée pascale! C'est une fête qui donne espérance, la victoire de la vie contre la mort, du bien contre le mal", raconte le prêtre.

D'ailleurs, au cours des années, Daniel Couture a rencontré des gens qui, vivant sous des conditions horribles, ont pourtant gardé l'espérance grâce à ce miracle pascal.

"En Chine, j'ai vu des gens qui ont passé 35 ans en prison et qui ont tenu bon grâce à la foi en la résurrection. Malgré les 2000 années qui ont passées, le message de Pâques ne s'est jamais usé."

Partager cet article

Repost 0

commentaires