Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 14:43
http://photos-d.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash1/hs468.ash1/25670_352513948002_352505468002_3666822_2281251_n.jpg
L'émission de Christophe Hondelatte, Faites entrer l'accusé, semble menacée de suppression. Un groupe Facebook a été constitué à destination des personnes qui regrettent cette décision.

A rejoindre en cliquant ici.

 
Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 08:50

Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a réagi hier, par un communiqué, à l'annonce faite par Roselyne Bachelot, lundi, lors de la Journée de la femme, concernant la revalorisation forfaitaire de l'acte de l'interruption volontaire de grossesse.

« Alors que la France connaît un fort taux d'IVG, deux fois plus qu'en Allemagne, le ministre de la santé vient d'annoncer le relèvement tarifaire pour l'avortement, écrit-il. L'on ne peut être insensible au fait que 83 % des femmes (sondage Ifop-Alliance pour les droits de la vie publié le 4 mars 2010) reconnaissent que l'avortement laisse des traces psychologiques difficiles à assumer et 60 % d'entre elles souhaiteraient éviter d'y avoir recours. »

« Cette revalorisation d'un acte qui donne la mort au plus faible est un couperet antisocial, poursuit Mgr Aillet [...] Il est fort regrettable que Madame Bachelot ne veuille pas prendre en compte l'expression des Françaises qui plébiscitent, au contraire, une vraie politique de prévention de l'avortement et d'accompagnement des femmes enceintes. »

Réactions

Cette prise de position suscite déjà des réactions, en particulier celle de Marie-Paule Lavergne, présidente de l'association départementale du planning familial : « Je ne suis pas surprise par cette déclaration. L'Église est contre la contraception, le préservatif et évidemment l'avortement. Nous combattons ces idées, ceci pour la défense des femmes, de leurs droits, et pour le respect de la loi, qui nous semble même trop restrictive. »

Autre réaction, celle de Martine Lignières-Cassou qui, en tant que députée, fut rapporteur de la loi de 2001 sur la contraception et l'IVG. « Qu'un évêque français prenne une telle position, publiquement, est extrêmement inquiétant, souligne la députée-maire de Pau. Cette déclaration s'inscrit dans un mouvement général de régression des droits des femmes. Et pas seulement sur l'IVG, même si l'on sent, depuis quelques années, une forte pression des mouvements anti-avortement. »

« On connaît les difficultés d'accès à l'IVG, poursuit Martine Lignières-Cassou. C'est pourquoi cette mesure d'augmenter de 50 % le forfait des actes d'IVG réalisés en milieu hospitalier est une bonne mesure. Je me souviens qu'en 2001, Mme Bachelot était l'un des rares députés de droite à défendre la loi. Elle reste donc fidèle à ses convictions. »

Auteur : Olivier Plagnol
Sud Ouest - Vendredi 12 mars 2010 
Repost 0
Published by XA - dans Evêques
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 09:36
http://www.leprogres.fr/fr/images/get.aspx?imedia=16039966
Repost 0
Published by XA - dans Sport
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 22:39


Merci, Votre Eminence... Merci Perepiscopus.

Repost 0
Published by XA - dans Evêques
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 22:06

Comme le savent les liseurs de ce blog, c'est au Mas-Rillier qu'aura lieu le dixième anniversaire du Forum Catholique.
Le secrétaire du Comité d'organisation des 10 ans du FC (qui n'est pas moi) publie sur le FC différents messages qui nous permettent de mieux connaitre ce lieu. Une première partie avait été relayée ici.

La suite est à lire .
 

Repost 0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 10:44
Repost 0
Published by XA - dans Saints
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 12:00
Depuis plus de quarante ans, les catholiques qui le dimanche vont à la messe en français n’y ont jamais entendu le
mot « consubstantiel » ; ils risquent de complètement ignorer le drame, toujours en cours, de son remplacement par l’expression : « de même nature ».

C’est à leur intention que nous rappelons cet exemple tellement significatif de l’abdication catholique devant les exigences abusives de la modernité.

La messe célébrée en français, on l’a sans doute oublié, est antérieure à la promulgation par Paul VI, en 1969, d’une messe nouvelle.

Les premières réclamations et protestations contre la suppression du « consubstantiel au Père », remplacé dans le Credo en français par un insuffisant « de même nature que le Père », sont en effet de l’année 1967.

« De même nature » n’est pas en soi une expression hérétique ; c’est une expression qui ne dit rien : un fils est évidemment de même nature que son père.

Mais inscrire « de même nature » à la place de « consubstantiel » manifeste, au moins en apparence, une intention hérétique ; et en fait, c’est supprimer une affirmation que les trois Personnes divines ne sont qu’un seul Dieu.

On n’a connu alors en langue française aucune désapprobation publique énoncée par une notabilité ecclésiastique, à la seule exception du (futur) cardinal Journet qui, le 1er avril 1967, écrivait dans L’Echo des paroisses vaudoises et neuchâteloises :

« A une époque où, de l’aveu de tous les chrétiens sérieux, protestants et catholiques, la démythologisation fait courir au christianisme l’un de ses plus grands dangers, où le dogme de la divinité du Christ est comme mis entre parenthèses, où l’on renonce, à la suite de Bultmann, à parler de “Jésus-Dieu” pour parler du “Dieu de Jésus”, on peut regretter que le mot béni de “consubstantiel” n’ait pas été retenu par les traducteurs du Credo. On peut espérer que la version “de même nature”, qui ne va pas à dissiper les équivoques, n’est que provisoire. »

Ce supposé « provisoire » est toujours installé, quarante-trois ans plus tard, dans la messe en français comme dans la traduction française du Catéchisme de l’Eglise catholique (1992 et 1998) et de son Compendium (2005).

La première réclamation publique fut en 1967 celle d’une pétition de laïcs. Elle eut pour premiers signataires, leurs noms méritent d’être rappelés, Louis Salleron, Henri Massis, Gustave Thibon, François Mauriac, Roland Mousnier, Jacques de Bourbon-Busset, Pierre de Font-Réaulx, Stanislas Fumet, Maurice Vaussard, Daniel Villey.

Le cardinal Lefebvre, président et tête doctrinale supposée de l’assemblée plénière de l’épiscopat français, y répondit le 27 juillet 1967 que cette pétition « ressemblait trop à une défiance à l’égard de la rectitude doctrinale de la hiérarchie », et que celle-ci ne veut pas avoir « l’air de céder à une pression ». Le Cardinal était partisan de « ne dramatiser en aucune façon une question qui, à l’heure actuelle, a bien perdu de son importance » (sic !). Toutefois « on envisage de donner au consubstantiel, dans une nouvelle édition, une traduction qui ne laisse place à aucune équivoque », « on va chercher pour une nouvelle édition une traduction plus précise ».

Il y a eu en effet plusieurs « éditions nouvelles », notamment du « Missel des Dimanches » qui est réédité chaque année. Mais aucune correction du « de même nature ».

Quarante-trois ans plus tard, l’épiscopat français est toujours en recherche d’« une traduction plus précise », qui « ne laisse place à aucune équivoque ». Il n’a pas encore trouvé.

Il n’a pas trouvé que la traduction plus précise et sans équivoque du latin « consubstantialem » est justement, tout simplement, le mot français « consubstantiel », maintenu hors la loi dans l’Eglise de France depuis quarante-quatre ans.

Au jugement plus haut cité du (futur) cardinal Journet, on ajoutera utilement la consultation des deux classiques qui font référence sur la question : Etienne Gilson, aux pages 120 à 130 de son ouvrage : La société de masse et sa culture (Vrin 1967) ; et Louis Salleron, aux pages 22 à 29 de son ouvrage : La nouvelle messe (Nouvelles Editions Latines 1970, seconde édition 1976).



JEAN MADIRAN


Article extrait du n° 7045 de Présent du Vendredi 5 mars 2010
Repost 0
Published by XA - dans Madiran
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 20:43
http://i43.servimg.com/u/f43/11/53/59/59/vierge10.jpgJe ne résiste pas à la tentation de vous soumettre la prière composée ce soir par ma petite Louise, 10 ans.


Ô Notre Dame !
Étoile éclaireuse du matin,
Vous qui régnez sous la puissance de Votre Fils,
Ô douce Majesté, dont la Royauté est belle,
Reine dont la puissance est grande,
Vous qui nous regardez avec humanité,
Ô Reine de France, priez pour nous !

Louise A.

Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 18:23
Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 20:34
Le cardinal William Levada (Photo: Flickr / Ambrose Little)Denton, 3 mars 2010 (Apic) Le cardinal William Joseph Levada, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, participe ce mercredi 3 mars à la consécration d’une église de la Fraternité sacerdotale Saint Pierre. Cet événement se déroule à Denton, dans l’Etat du Nebraska aux Etats-Unis. L’information, révélée sur un blog internet de la Fraternité, a été confirmée par les collaborateurs du cardinal Levada.

Source : apic
Repost 0