Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 18:55
On peut lire sur le site du docteur Crouan, Pro Liturgia, le commentaire suivant toujours si aimable :

ET VOICI COMMENT ON EN ARRIVE A AFFIRMER N'IMPORTE QUOI

Sur le site internet du "Forum Catholique", un internaute pose cette question: "(...) il arrive que des célébrations dignes de la messe dans le nouveau rite (1) mènent à se poser toujours et encore des questions. Lors de la consécration des espèces, il arrive que le prêtre après avoir dit les paroles sacrées répète ou complète celles-ci par: "Corps du Christ livré pour nous" et "Sang du Christ livré pour nous". Le prêtre chante cette phrase d'abord seul sur le ton grave (...) puis repris à la tierce par l'assemblée. Cela donne une gravité et une solennité un peu carolingienne et permet d'affirmer la foi catholique au sujet de la transsubstantiation. Est-ce que cette innovation qu'on pourrait penser bienvenue est conforme? Merci d'avance pour vos explications."

La réponse à cette question est très simple: il n'y a rien, dans le Missel romain dit "de Paul VI", qui autorise un célébrant à chanter cette mélopée doucereuse. Ceux qui le font ne respectent pas la liturgie actuelle et font passer leur subjectivité avant l'objectivité de la liturgie de l'Eglise.
Voilà bien comment, à force de faire n'importe quoi en liturgie, on pousse les fidèles à poser des questions qui n'ont pas lieu d'être.
(1) C'est vraiment une manie, chez certains, de vouloir semer la confusion en parlant systématiquement de "nouveau rite". Le Saint-Père - et bien d'autres théologiens - ont sans cesse affirmé qu'il n'y a qu'un seul rite romain. Il ne faut donc pas parler de "nouveau rite" ou d' "ancien rite", mais de "forme nouvelle" ou de "forme ancienne": quelle que soit la "forme", le rite romain est le même et la théologie qu'il sous-tend demeure inchangée. Prétendre autre chose, c'est faire fi des enseignements des Souverains Pontifes et c'est tenir pour nul l'enseignement de l'Eglise. Ce qui n'est sûrement pas une attitude catholique!

 

Le titre du message de M. Crouan use du verbe "affirmer" puis plus tard dans le texte il utilise le verbe "poser des questions".

 

Toute la nuance est là : un liseur du Forum Catholique pose effectivement une question. Si Monsieur Crouan trouve aussi indigestes les interrogations des liseurs du forum, pourquoi vient-il si régulièrement le lire ? On pourrait vraiment s'interroger de la même façon avec nombre d'internautes qui semblent manifestement fort désoeuvrés et dont une grande partie de leurs activités semble réservée à la critique systématique des interventions des liseurs du forum. Personnellement, il est rare que j'allume la télévision sans m'agacer voire m'énerver au bout de cinq à dix minutes. Résultat : je ne la regarde à peu près jamais. Cela fait un bien fou.

 

Allez, Messieurs : un peu de courage, franchissez le cap. Mettez cela sur le compte du Carême. Peut-être y gagnerez-vous votre Paradis ? Allez savoir...

 

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 18:30

Laissez-les vivre et SOS Tout-petits

ont la grande joie de vous inviter à la réception de Madame Simone Veil à l’Académie française,

qui se déroulera le jeudi 18 mars 2010 à partir de 15 heures à l’Institut de France.

Un accueil exceptionnel dû à son rang lui sera réservé.

Rassemblement quai de Conti face à la Coupole de 13 à 19 heures.

Tenue de grand deuil exigée – Fleurs blanches uniquement.

Métro Saint-Germain-des-Prés ou Pont-Neuf.

Renseignements : 01 48 78 08 80 ou 01 40 61 06 28.

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 12:00

puce_carreDans sa « lettre » numéro 117, Paix liturgique vient de ramener notre attention sur les stipulations un peu oubliées du motu proprio Summorum pontificum promulgué le 7 juillet 2007 : notamment que les curés doivent accueillir favorablement les demandes de fidèles désirant la messe traditionnelle, et que les évêques doivent aider en ce sens les curés qui en seraient empêchés (par exemple, par le manque de prêtres disponibles).

puce_carreCette incitation à relire le motu proprio du 07.07.07 nous a conduit à retrouver d’abord le motif qui a déterminé Benoît XVI à prendre une telle décision.

Le préambule du motu proprio rappelle que Jean-Paul II avait déjà pris des mesures en faveur de la messe traditionnelle, et précise qu’il l’avait fait « par sollicitude pastorale » en faveur des « nombreux fidèles [qui] se sont attachés et continuent à être attachés avec un tel amour et une telle passion aux formes liturgiques précédentes. »

Tel fut donc le motif de Jean-Paul II.

Ce n’est pas celui de Benoît XVI.

puce_carreL’article premier du motu proprio nous dit en effet quel est son motif, qui me semble-t-il n’a guère été remarqué, demeurant comme éclipsé par le motif de Jean-Paul II, toujours répété par les commentateurs qui n’ont été attentifs qu’au plus ou au moins de « sollicitude pastorale » envers les traditionalistes.

Benoît XVI a certainement la même sollicitude, mais ce n’est pas le motif qu’il met en avant. Dans l’article premier, il décrète que le Missel romain promulgué par saint Pie V et réédité par Jean XXIII « doit être honoré en raison de son usage vénérable et antique ».

C’est-à-dire que Benoît XVI considère prioritairement non pas la satisfaction subjective des traditionalistes, mais la réalité objective du Missel romain et son imprescriptible droit de cité dans l’Eglise.

puce_carreUn usage antique et vénérable ne peut être supprimé. Une coutume aussi ancienne et aussi respectée ne pourrait être abolie que si l’on découvrait brusquement qu’elle est intrinsèquement mauvaise. Cela est de droit naturel. C’est pourquoi dès le début et pendant trente-huit ans nous avons constamment invoqué le fait que l’interdiction de la messe traditionnelle n’était pas valable.

puce_carreEn même temps, cet article premier précise quel est notre devoir envers ce Missel romain antique et vénérable. Avant tout, nous devons l’honorer.

puce_carreL’honorer ! Le choix d’un tel mot n’est pas accidentel. C’est un mot du Décalogue. « Honorer » n’est pas un acte de peu d’importance. Dis-moi qui tu honores et je te dirai qui tu es. C’est une vertu essentielle, celle du quatrième commandement. C’est la vertu de piété. Tes père et mère honoreras, et tes ancêtres, et tes bienfaiteurs, et tous ceux à l’égard de qui tu es un débiteur insolvable, ta patrie avec ses héros et ses saints ; « et parce que Dieu est notre père, le culte que nous avons pour lui se nomme lui aussi piété, comme le dit saint Augustin ». La piété est une vertu naturelle et elle est un don du Saint-Esprit. Elle est si divine que la prière de l’Eglise, par une mystérieuse et renversante audace, va jusqu’à nous faire invoquer Dieu sous le nom de « Pater piissimus ».

puce_carreIl faut comprendre que si une grande partie du clergé, suivie de fidèles pourtant fervents mais déroutés, s’oppose à la messe traditionnelle, c’est parce qu’ils n’ont pas été élevés dans la vertu de piété, la déstructuration du catéchisme ayant commencé dans les années cinquante avec le « catéchisme progressif » ; Pie XII lui avait donné un coup d’arrêt sans parvenir à en détourner le noyau dirigeant de l’épiscopat français. La plupart des fidèles et des prêtres ayant moins de soixante ans n’ont pas été instruits des trois connaissances nécessaires au salut, on ne leur a point appris les trois vertus théologales, les quatre vertus cardinales, les sept dons du Saint Esprit que savaient par cœur, que savent encore aujourd’hui les enfants de 7 à 10 ans éduqués selon le catéchisme traditionnel. La plupart des moins de soixante ans ont été victimes d’une catéchèse de l’« écoute » et du « dialogue », d’une morale de l’« ouverture » et des « valeurs » au lieu des vertus naturelles et des vertus surnaturelles, ils vivent dans un univers mental différent. Ils ne sont pas des coupables, ils sont bien des victimes. Et c’est un drame très difficilement insurmontable. Cela se passe bien au-dessus des méchancetés, des superficialités, des simplismes du cardinal Vingt-Trois à l’égard des traditonalistes. On lui pardonne son simplisme et sa superficialité bien qu’il ait, lui, plus de soixante ans. Mais ses méchancetés, ce n’est pas nous qui pouvons l’en absoudre.

JEAN MADIRAN

Cet article est extrait du journal PRESENT daté du vendredi 26 février, n°7040, p.1

Site de Présent : www.present.fr

Repost 0
Published by XA - dans Madiran
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 06:56
On me cache tout, on ne me dit rien...



Repost 0
Published by XA - dans Evêques
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 19:59
Repost 0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 19:35

             

1928 : La Merveilleuse Vie de Jeanne d'Arc Réalisé par Marco de Gastyne

Avec Jean Debucourt, Simone Genevois, Fernand Mailly Plus... Film français. Genre  Drame Durée : 2h 50min. 

La Merveilleuse Vie de Jeanne d'Arc fut un peu oublié par les historiens du cinéma à cause du film de Dreyer sorti l'année précédente, ce «Jeanne d'Arc», dans un style très différent, est pourtant remarquablement réalisé. Avec une superbe Jeanne d'Arc de seize ans, interprétée par Simone Genevois.

Images du Film

   


A voir sur gloria tv,
en cliquant ici

 
Repost 0
Published by XA - dans Cinéma
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 19:07
http://eucharistiemisericor.free.fr/images/161207_mgr_leonard_big.jpgLe 13 février, le RP Germain Dufour a organisé à l'église Saint-Servais de Liège une mascarade sacrilège présentée comme le "premier mariage homosexuel à l'Eglise".
Riposte catholique, réseau catholique sur le web, lance une supplique à Mgr Leonard, que l'on peut signer en ligne.
Tous les détails peuvent être consultés en cliquant ici.
Repost 0
Published by XA - dans Société
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 16:41
Homme national à Ste Jeanne d'Arc
Détails sur le site de l'Institut Civitas en cliquant ici.
Repost 0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 15:01
Concert de la pleine lune 28 février
  • Concert Pleine Lune
    Concert Pleine Lune

VENNECY MUSIC vous invite au concert des professeurs de l'école de  musique, placé sous le signe de la pleine lune :
- le dimanche 28 février à 17h, à l'église de Vennecy.
A cette occasion, nous recevrons la chorale "Ensemble" de Saint-Ay, dirigée par Anne-marie Pissier-Bruckner.
Et pour bien débuter cet après-midi musical, dans un espace prévu à l'extérieur, nous vous proposerons de déguster un verre de vin chaud (au autre café, chocolat...) dès 16h30!

Source : site officiel de la commune de Vennecy (Loiret)

Repost 0
Published by XA - dans Société
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 14:12

puce_carreDans sa « lettre » numéro 117, Paix liturgique vient de ramener notre attention sur les stipulations un peu oubliées du motu proprio Summorum pontificum promulgué le 7 juillet 2007 : notamment que les curés doivent accueillir favorablement les demandes de fidèles désirant la messe traditionnelle, et que les évêques doivent aider en ce sens les curés qui en seraient empêchés (par exemple, par le manque de prêtres disponibles).

puce_carreCette incitation à relire le motu proprio du 07.07.07 nous a conduit à retrouver d’abord le motif qui a déterminé Benoît XVI à prendre une telle décision.

Le préambule du motu proprio rappelle que Jean-Paul II avait déjà pris des mesures en faveur de la messe traditionnelle, et précise qu’il l’avait fait « par sollicitude pastorale » en faveur des « nombreux fidèles [qui] se sont attachés et continuent à être attachés avec un tel amour et une telle passion aux formes liturgiques précédentes. »

Tel fut donc le motif de Jean-Paul II.

Ce n’est pas celui de Benoît XVI.

 

La suite de cet article de Jean Madiran à paraitre dans Présent daté du vendredi 26 février 2010 (n°7040,p.1) peut être lue librement sur le site de PRESENT jusqu'à ce vendredi aux alentours de midi. Accès direct en cliquant ici.

Repost 0
Published by XA - dans Madiran
commenter cet article