Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 13:04

Lorsque vous vous êtes entrenu avec un prêtre, votre intention est-elle de lui obéir ou de suivre ses préceptes ?

Nous devons-nous, en tant que catholiques, d'obéir à nos prêtres ou d'entendre les bons principes et règles qu'ils nous prescrivent ?

Une discussion à mon sens intéressante, développée sur le Forum Catholique, à retrouver en cliquant ici.



Illustration : Kiroff, auteur du dvd Agapé scènes de la vie de Jésus
www.agape-dvd.com

Repost 0
Published by XA - dans Religion
commenter cet article
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 09:12

Guerres de religion et conséquences
par l'auteur du dvd
Agapé scènes de la vie de Jésus
www.agape-dvd.com

Repost 0
Published by XA - dans Religion
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 19:00

La révolution des clercs maintenue à distance

 

 

C’est sous le règne de Pie XII qu’a pris naissance la révolution religieuse des années soixante et suivantes, que la seconde moitié du XXe siècle a léguée au XXIe et qui n’est pas encore surmontée. Cette révolution, le P. Congar, futur cardinal, lui donna comme on sait l’appellation léniniste – et point fausse – de « révolution d’Octobre dans l’Eglise ». Mais Pie XII, jusqu‘à sa mort le 9 octobre 1958, lui avait barré la route.

La tentative impie de « modernisation » de la foi catholique avait commencé, en Hollande et en France, par une attaque en règle contre le petit catéchisme des trois connaissances nécessaires au salut.

En France, ce fut le « catéchisme progressif », dont la progressivité consistait à ralentir et retarder l’instruction religieuse des enfants. Il s’agissait ainsi de « faire progresser » un enseignement catéchétique supposé périmé, et pour cela de rejeter radicalement le catéchisme traditionnel. L‘épiscopat, en sous-main, favorisa une expérience aussi intéressante. Pie XII y mit le holà en 1957, l‘épiscopat se soumit en traînant les pieds. C’est alors que des familles avaient commencé à se grouper pour enseigner elles-mêmes le catéchisme à leurs enfants. Elles avaient raison, car dix ans plus tard l‘épiscopat, cette fois à visage découvert, imposait un « Fonds obligatoire » qui légalisait l’interdiction de tous les catéchismes antérieurs. Et depuis quarante ans l’Eglise de France vit toujours sous le régime diocésain d’absence obligatoire du petit catéchisme pour enfants baptisés.

Le coup d’arrêt porté par Pie XII à cette révolution confirma contre lui la suspicion de « l’aile marchante de l’Eglise ». D’ailleurs il s‘était prononcé contre les nouvelles théologies, Chenu, Congar, Lubac, Rahner etc. ; l’« aile marchante », comme on disait alors, lui fabriqua en conséquence une réputation de pape conservateur, rétrograde, immobiliste, qui est devenue un lieu commun bien installé dans la presse profane ou catholique.

Immobiliste ? Rétrograde ? Conservateur ? Quel paradoxe, quel mensonge, – quel monde clos du mensonge ! Pie XII est le pape qui a lancé le grand appel face au monde moderne : « C’est tout un monde qu’il faut refaire depuis les fondations ! » Depuis les fondations : quelle radicalité ! Qu’il faut refaire : quelle activité ! Tout un monde : quelle universalité !

Qui dit mieux ?

L’enseignement quotidien de Pie XII, spécialement sa doctrine sociale, venait expliquer, confirmer, illustrer le bien-fondé de l’entreprise immense à laquelle il conviait l’humanité entière : C’est tout un monde qu’il faut refaire depuis les fondations, il ajoutait : De sauvage, le rendre humain. Il s’est alors passé que la révolution d’Octobre dans l’Eglise a récusé le pontife mais conservé son mot d’ordre, en l’inversant toutefois, et il est devenu : C’est toute l’Eglise qu’il faut refaire depuis les fondations, et de sévère la rendre humaine. Et d’immuable la rendre changeante. Et de surnaturelle la rendre raisonnable. Et de contemplative la rendre agitée ; mondaine, quoi !

L’« extraordinaire richesse » de l’enseignement de Pie XII, Benoît XVI vient de la signaler à l’attention publique, ce n’est assurément pas sans raison.

JEAN MADIRAN

 

Article extrait du n° 6688 de Présent du Samedi 4 octobre 2008

La première partie de cet article peut se retrouver en cliquant ici.

Repost 0
Published by XA - dans Madiran
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 18:43

Samedi 4 octobre 2008, les 18 séminaristes francophones de 1ere année en route pour Wigratzbad, s'arrêtent à la maison saint Padre Pio (Francheville - archidiocèse de Lyon) pour le déjeuner. Ils sont accompagnés par monsieur l'abbé Hubert Bizard (vice recteur du séminaire)  et par monsieur l'abbé Alban Cras (préfet des 1ere année). A droite, messieurs les abbés Brice Meissonnier et Benoit de Giacomoni, tous deux en poste à Lyon.

Prions pour ces vocations !

Repost 0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 09:29
Philippine de Saint Pierre, Directrice des programmes de KTO, a bien voulu accepter de participer à un Rendez-vous du Forum Catholique. Ce sera là l'occasion de mieux connaitre KTO. Le Rendez-vous est fixé au lundi 20 octobre prochain, de 18h30 à 22h.
Pour poser ses premières questions, rendez-vous sur l'espace dédié à son intervention, en cliquant ici.

Repost 0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 08:23
Un film réalisé par David Fontey et Cécile Montmirail.



A noter par ailleurs :

La 18e Marche pour la Vie et contre la culture de mort, organisée par Renaissance Catholique, aura lieu, quant à elle, le samedi 11 octobre 2008, de Notre-Dame des Victoires au Sacré-Cœur de Montmartre.
Contre la culture de mort, pour la culture de Vie, cette Marche aux flambeaux est essentiellement une marche de prière, ouverte à tous ceux qui œuvrent pour le respect de la vie et de la dignité de la personne. Elle se déroule à un rythme permettant à tous d’y participer. Plus de détails en cliquant ici.
Repost 0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 18:19

Fraternité sacerdotale Saint-Pierre
Sub Petro et cum Petro - Un livre anniversaire pour les 20 ans


Le 18 octobre 2008, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre fête les vingt ans de sa fondation et de sa reconnaissance de droit pontifical par un grand pèlerinage d’action de grâces à Rome dans la paroisse que le Saint-Père vient de lui confier.

A cette occasion, la Fraternité publie un très bel ouvrage de témoignages, richement illustré de photos pour vous faire partager ce qu’elle est profondément et pour vous communiquer la joie de ses prêtres, de ses séminaristes, comme de tous les fidèles qui y puisent leur vie spirituelle.

En 176 pages, retrouvez les prêtres et séminaristes et partagez leur vocation profonde. Découvrez des documents d’époque et des photos inédites retraçant l’histoire de la Fraternité, des apostolats parfois méconnus, proches ou missionnaires : en vingt ans, la Fraternité Saint-Pierre a ouvert des apostolats dans la plupart des régions de France, dans de nombreux pays du monde et continue à étendre sa mission auprès des âmes.

Le livre

Format A4, 176 pages, plus de 200 photos
Quadri, Couverture cartonnée
ISSN : 0998-2094, Prix : 29 euros

L’auteur

L’auteur est Thomas Grimaux [qui fut l'un des invités du FC, NDXA]qui a déjà écrit un livre sur les communautés catholiques traditionnelles (Venez et voyez, éd. La Nef). Après un an d’enquête, il décrit ce qu’est la Fraternité sacerdotale en elle-même et dans ses apostolats connus ou non. C’est la première fois qu’une communauté traditionnelle se dévoile ainsi. La préface est signée du supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, l’abbé John Berg.

Sommaire

1) Le but de la FSSP : sanctification de ses membres, moyennant l’exercice du sacerdoce, en particulier la messe en rite tridentin, romanité, thomisme, séminaire, confraternité.

2) Les apostolats de la FSSP : justice de la prière, solidité de la Foi, miséricorde des sacrements, charité missionnaire.

Repost 0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 12:00

Pie XII est mort le 9 octobre 1958. Déjà Benoît XVI, dans une récente allocution (13 septembre) a salué l’approche de ce cinquantième anniversaire. Il a rendu justice à ce que Pie XII a fait pendant la guerre, discrètement mais souvent efficacement, « en faveur des juifs persécutés ». On connaît l’atroce calomnie à ce sujet, qui a tant brouillé et brouille toujours l’image de Pie XII à l’extérieur et même à l’intérieur de l’Eglise.

Mais Benoît XVI a dit aussi autre chose.

Le Souverain Pontife a profité de cette circonstance pour lui rendre un hommage beaucoup plus général : quand on aborde sans préjugé idéologique, a-t-il dit, la haute figure de Pie XII, on ne peut pas ne pas être frappé, ne pas être conquis par sa vie exemplaire et par « l’extraordinaire richesse de son enseignement ». Voilà un ton nouveau dans l’Eglise.

L’extraordinaire richesse de son enseignement a développé toute son ampleur dans les années 1945-1958. Or, depuis cinquante ans, les documents pontificaux n’en parlaient plus, comme si Pie XII n’avait jamais existé ; ou bien, pis encore, réduisaient explicitement sa doctrine sociale à une seule allocution, celle du 1er juin 1941 !

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et de la révolution par laquelle elle s’est terminée en France, les catholiques français se trouvaient dans une grande désorientation, d’autant plus que très naturellement ils avaient été quasiment tous, évêques en tête, au nombre des « quarante millions de pétainistes » des années 1940-1942. Dans ce désarroi, il se trouva un laïc, Jean Ousset, pour créer un mouvement s’appelant « La Cité catholique », avec sa revue Verbe, militant pour « la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ », préconisant des cercles d‘études ayant pour base solide « les documents pontificaux de Léon XIII à Pie XII », et pour objectif principal, comme il convient à de simples laïcs, « la doctrine sociale de l’Eglise », tellement ignorée alors dans la presse même catholique et jusque dans les séminaires. A partir de 1956 Marcel Clément y ajouta sa compétence inégalée et sa vénération personnelle pour la doctrine sociale de Pie XII. Celui-ci ayant en 1954 canonisé Pie X, le courant privilégiant son encyclique Pascendi contre le modernisme et sa lettre apostolique réfutant la démocratie-chrétienne de Marc Sangnier s’en trouva confirmé et renforcé.

Toute une génération de jeunes catholiques a dû ainsi aux « documents pontificaux » passionnément étudiés de n‘être pas désarçonnés ou emportés par les idéologies dominantes qui faisaient au même moment de singuliers ravages parmi le clergé, sa hiérarchie et les organisations d’« Action catholique ». Mais il a fallu très vite à cette génération s’apercevoir que plus elle ancrait ses certitudes vitales dans les documents pontificaux et plus elle sentait l‘épiscopat français s‘éloigner, manifester sa suspicion et finalement son hostilité.

La « doctrine sociale » de l’Eglise n’est pas une annexe facultative pour un catholique. Marcel Clément surtout, son Pie XII en main, montrait et démontrait à quel point elle est consubstantielle à l’ensemble de la doctrine religieuse. La plupart des coups portés à la foi proviennent aujourd’hui, disait Pie XII, d’erreurs sur l’homme, sur l’histoire, sur la société. Par suite, en sens inverse, l‘étude sérieuse de la doctrine sociale conduisait logiquement à contredire beaucoup d’idées proprement religieuses à la mode dans le monde profane et par contagion à l’intérieur de l’Eglise. Et par exemple, à contester non seulement la « non-résistance » intellectuelle au communisme, mais aussi le « catéchisme progressif » soutenu par les évêques. Ceux-ci supportaient mal une telle contradiction. Et ainsi commença une guerre faite dans l’Eglise à d’insolents contradicteurs, dénoncés désormais comme « intégristes ».

JEAN MADIRAN

 

Article extrait du n° 6687 de Présent du Vendredi 3 octobre 2008
Repost 0
Published by XA - dans Madiran
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 09:15

Tous les matins, Laurent Gerra est présent sur les ondes de RTL aux alentours de 8h50. Voilà plusieurs jours que je l'écoute et qu'il "imite" le Saint Père, le pape Benoit XVI. Ses propos sont odieux, où en parlant au nom du pape il l'affuble notamment d'une femme, évidemment prénommée "Ulla" (sic). Ce matin encore, on pouvait entendre des propos parfaitement blasphématoires, avec des parallèles entre le Jésus de Lyon et le Christ en Croix, entre les bugnes lyonnaises "plus sucrées que les hosties", et j'en passe. Il y a là, je le crois, une occasion d'écrire à RTL pour faire part de notre affliction. Pour vous faire une idée, si vous n'avez jamais subi ces propos, vous pouvez écouter en ligne les podcasts des passages à l'antenne de M. Gerra en cliquant ici et en choisissant la rubrique adéquate.
Pour écouter son intervention de ce jour, cliquez ici. Le passage propre à Benoit XVI débute à la 5ème minute.

A toutes fins utiles, voici les coordonnées de RTL : 

Le site http://www.rtl.fr  est édité et hébergé par :
RTL net, S.A.S. au capital de 1 240 912 euros, enregistrée au R.C.S. de Paris sous le n° B 388 613 069
Siège social : 22, rue Bayard - 75008 Paris
Directeur de la publication : Axel Duroux
Téléphone : 01 40 70 43 50
Pour toute question relative à l’ANTENNE de RTL, contactez :
relation.auditeur@rtl.fr
Repost 0
Published by XA - dans Radio
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 14:00
Interrogé ce jour sur RMC, Jean-François KAHN a été amené à répondre au "questionnaire des Grandes gueules".
Je vous cite l'extrait de mémoire.

RMC : Les revenus ?
JFK : Les revenus, c'est ma retraite. Euh, oui, c'est ça, c'est ma retraite
RMC : Combien vous avez de retraite à peu près ?
JFK : Je dois avoir, euh, 40.000 francs.
RMC :  40.000 euros
JFK : Oui, 40.000 euros plus les droits d'auteur, les...
RMC : Non, 40.000 euros, je ne pense pas.
JFK : 35.000, euh, si 35.000 euros par mois
RMC : Alors, 35.000 euros ou francs ?
JFK : Trente-cinq mille euros par mois de retraite, et puis notamment si je fais des livres, des choses, si je fais...

Sans commentaire.

Repost 0
Published by XA - dans Société
commenter cet article