Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 09:14
C'est ce soir, lundi 15 décembre, qu'aura lieu le Rendez-vous avec Jean-François Mayer, auteur du livre "Internet et Religion", publié chez Infolio Editions et distribué en France par "Volumen".
Un certain nombre de questions ont déjà été posées à l'invité sur le Forum dédié à son intervention, forum auquel on peut accéder en cliquant ici.
Le débat se tiendra à partir de 18h30 et jusque vers 22h.



Voici ci-dessous la recension qu'a effectuée Yves Chiron dans l'Homme Nouveau, au sujet du livre de J.-F. Mayer.

Lectures étrangères
Internet et religion


Jean-François Mayer, historien suisse, spécialiste des religions et des nouveaux mouvements religieux, a consacré plusieurs ouvrages aux courants religieux contemporains (le mouvement swedenborgien, les Mormons, le Temple solaire). Cette fois, il consacre un livre très documenté et pertinent sur la place de la religion sur internet.
Son livre dresse un état des lieux et offre un panorama réfléchi de la situation. On peut parler de la « révolution internet » (plus d’un milliard d’utilisateurs aujourd’hui). On pourrait résumer la nouveauté et les performances d’internet en trois caractéristiques : l’instantanéité de la communication, la démultiplication de la relation et la disparition de l’espace.
La religion occupe, sur la « toile », une place qui n’est pas marginale : il existe plus d’un million de sites religieux actifs (par exemple, plus de 6.000 sites mormons et près de 10.000 sites païens). Comme le souligne Charles de Laubier : « Tout internaute peut devenir lui aussi producteur d’information, tout en étant consommateur d’information ». La médiation est réduite au minimum, avec les risques que cela comporte d’informations non vérifiées, voire de rumeurs ou de bobards répandus à la vitesse de l’éclair.

L'Eglise pionnière

Le Saint-siège a un site officiel, depuis 1997. Pour la première fois aussi, le 22 novembre 2001, Jean-Paul II a envoyé par e-mail, d’un simple clic, une exhortation apostolique, Ecclesia in Oceania, à 50 évêques et nonces des antipodes. L’Eglise catholique a été pionnière aussi dans la réflexion religieuse et éthique sur internet en publiant, en février 2002, deux documents du Conseil pontifical pour les communication sociales : L’Eglise sur Internet et Ethique en Internet.
Comme le souligne Jean-François Mayer, en faisant référence à ces deux documents, Internet est un instrument de communication ambivalent : « d’une part, contribution à l’éducation et à l’enrichissement culturel, au dialogue, etc. ; d’autre part, des moyens qui peuvent aussi être utilisés pour ”exploiter, manipuler, dominer et corrompre“. »

Évangélisation et prosélytisme

Toutes les religions, tous les courants religieux, et nombre de sectes, recourent à internet pour se faire connaître. Du simple site d’informations au culte religieux diffusé en direct, en passant par le dialogue interactif, toutes les gammes de la communication religieuse sont utilisées par les divers cultes et religions. Un site juif permet de faire déposer en direct un petit papier d’invocation dans le Mur des Lamentations. Des sites musulmans répondent aux interrogations des fidèles en donnant des fatwas (des commandements selon le droit musulman), d’autres permettent de se convertir en ligne en récitant la shahada (la profession de foi musulmane) et en rendant publique sa conversion par la publication de son nom. Des sites hindous permettent de faire ses dévotions sur écran, etc.
Quand des sites catholiques proposent des heures d’adoration eucharistique peut-on dire que l’ordinateur devient « un relais de la présence réelle du Christ sur l’autel », qu’on entre dans « une nouvelle ère de l’Adoration eucharistique » comme dit le site américain Visitez le Sauveur ? La visualisation par la magie de l’électronique ne remplacera pas la présence physique. Et l’environnement profane que nécessite l’utilisation de l’ordinateur ne saurait équivaloir, pour la sanctification, la fréquentation d’un lieu consacré. Le problème s’est déjà posé, il y a plusieurs décennies, lorsque sont apparues les premières messes radiodiffusées puis télévisées.
J.-F. Mayer rappelle néanmoins que « selon l’enseignement catholique, un fidèle peut recevoir l’indulgence plénière lors de la bénédiction urbi et orbi donnée par le pape le dimanche de Pâques même s’il n’est pas présent sur la place Saint-Pierre, en suivant ce rite avec recueillement à la télévision ou à la radio. »
Le formidable essor d’Internet ces quinze dernières années n’a pas bouleversé les religions. Jean-François Mayer estime que leur caractère universel en a été renforcé. Il relève aussi que les forums de discussion religieuse favorisent la connaissance et permettent des approfondissements (même si des « liseurs » peuvent verser aussi dans la réaction passionnée et irréfléchie).
Mais les risques ne sont pas moindres. La multiplicité des opinions émises sur un même sujet ou un point de doctrine peut troubler des esprits peu assurés dans la foi ou en recherche. L’accès immédiat au contenu de toutes les religions et mouvements religieux peut aussi favoriser une « religiosité vagabonde », un patchwork spirituel.
Internet ne sauvera pas les religions. C’est un nouveau moyen de communication à utiliser avec précaution.
Yves Chiron

Jean-François Mayer, Internet et religion, Infolio éditions (CH – 1124 Gollion), 188 pages, 17 euros.

Article paru dans le numéro 1432 de l'Homme Nouveau, p.22, reproduit avec l'aimable autorisation de l'Homme Nouveau

Repost 0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 11:30
Crédits photo : Olivier FiguerasMichel De Jaeghere, né en 1957, est un journaliste et écrivain français.
Français d’origine flamande, il a une formation de juriste et d'historien. Après avoir travaillé à Valeurs Actuelles puis avoir été rédacteur en chef du Spectacle du Monde, il est actuellement directeur des Hors Série du Figaro qu'il a créés en 2001.


Œuvres
Enquête sur la christianophobie, éditions Renaissance Catholique, 2005
Le Menteur magnifique - Châteaubriand en Grèce, éditions Les Belles Lettres, 2006
La repentance : histoire d'une manipulation, éditions Renaissance Catholique, 2007

A l'occasion de la sortie d'Ite missa est, il répondra aux questions des liseurs du Forum Catholique, ce mardi 9 décembre à partir de 18h30. On peut dès à présent poser de premières questions, afin de lui permettre de préparer quelques réponses à l'avance.
Il est possible de s'inscrire jusqu'à 12h au forum pour ce seul débat. Ecrire pour cela à l'adresse admin@leforumcatholique.org en indiquant : ses nom et prénom, le nom de plume sous lequel on souhaite intervenir sur le forum, et les motivations qui sont les siennes pour prendre part au rendez-vous.
Repost 0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 07:09
Bernard Viallet a été directeur d’école primaire et a enseigné pendant trente ans dans des écoles particulièrement difficiles de banlieues parisiennes. Retraité depuis juillet 2007 et dégagé ainsi d’une certaine réserve, l’auteur entend sensibiliser les consciences par le témoignage de son expérience en ZEP et proposer des pistes de réflexions pour enrayer cette « crise » entre théorie et pratique qui sévit au sein de l’Éducation nationale.

Il a publié en mai 2008, aux éditions Tempora, Le mammouth m'a tuer. C’est le récit, dans un style très vivant, du quotidien d’un enseignant qui se dévoue pour ses élèves autant que les limites de l’appareil administratif du « Mammouth » le lui permettent.
Les difficultés rencontrées sont multiples : effectifs trop nombreux pour des professeurs souvent inexpérimentés, barrière de la langue, appareil administratif lourd voire incohérent, élèves-cobayes des modes d’apprentissage, violences physiques et verbales, etc. L’ « équité des chances » pour tous, souhaitée par l’Éducation nationale, est bien souvent absente dans les ZEP (zones d’éducation prioritaires).
Loin de toute idéologie, ce sont des faits concrets, des difficultés vécues qui sont rapportés ici pour favoriser un changement en profondeur de l’école primaire qui paraît tellement nécessaire.


15,90 € - 288 p.
14,5 x 22 cm
9 78 2916 0533 01, Tempora, 2008, France.
Préface de Marc Le Bris, auteur de Et vos enfants ne sauront pas lire… ni compter !Stock, 2004.

Bernard Viallet interviendra en direct sur le Forum Catholique, ce lundi 1er décembre 2008, à partir de 18h30. On peut lui poser dès à présent de premières questions, ce qui lui permettra de préparer éventuellement de premières réponses.

Il est possible de s'inscrire au forum pour ce seul débat. Ecrire pour cela à l'adresse admin@leforumcatholique.org en indiquant : ses nom et prénom, le nom de plume sous lequel on souhaite intervenir sur le forum, et les motivations qui sont les siennes pour prendre part au rendez-vous.
Repost 0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 08:51
Le mois de novembre verra l'organisation de deux Rendez-vous :

- le 17 avec Béatrice Bourges, auteur de L'homoparentalité en question : Et l'enfant dans tout ça ?, rendez-vous déjà accessible en cliquant ici,

- le 24 avec Denis Sureau, qui vient de publier Pour une nouvelle théologie politique.

Je peux d'ores et déjà vous annoncer six prochaines dates à retenir, en fonction de vos centres d'intérêt. En effet, cinq nouveaux RV sont au programme :

- le 1er décembre avec Bernard Viallet, auteur de Le mammouth m'a tuer,

- le 9 décembre avec Michel De Jaeghere, auteur de Ite missa est,

- le 15 décembre avec Jean-François Mayer, auteur d'Internet et Religion,

- le 22 décembre avec Philippe Conte, auteur de Pour sortir de l'impasse écologique,

- le 5 janvier avec Monsieur l'abbé Régis Spinoza, auteur de Génération Benoît XVI, espérance de demain

- le 12 janvier avec Matthieu Anquez, auteur de La Stratégie de l'Iran, entre puissance et mémoire.

Vous le constatez, les thèmes abordés seront extrèmement variés.

Je vous rappelle que tout liseur inscrit au FC peut y prendre part, de même que l'on peut s'inscrire spécifiquement pour prendre part à un RV sans pour autant intervenir régulièrement sur le Forum Catholique lui-même.

A vos agendas. A vos livres, aussi !

Repost 0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 12:33

Béatrice Bourges, qui a publié aux éditions du Rocher L'homoparentalité en question : Et l'enfant dans tout ça ?, répondra aux questions des liseurs du FC de 18h30 à 22h, en direct, le lundi 17 novembre 2008.
Pour la qualité des débats, il est bon que de premières questions soient posées au préalable, permettant ainsi à l'invitée de préparer de premières réponses.



Béatrice Bourges est présidente de l’association pour la protection de l’enfance (www.protection-enfance.fr) créée en janvier 2007 dans le but de faire valoir l’intérêt supérieur des enfants.
Elle est mère de deux enfants. Ses études de droit l’ont amenée à travailler auprès d’élus en qualité d’attachée parlementaire. Elle a également travaillé plusieurs années pour une association humanitaire. Elle est actuellement secrétaire générale d’une association de dirigeants d’entreprise.

Pour accéder au Rendez-vous, cliquez ici.

Repost 0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 00:18
Le sieur Justin Petipeu fut ce soir en terres lyonnaises. L'occasion pour nous d'évoquer le présent et l'avenir du FC en en regardant le passé.

Quelques décisions furent prises au cours de nos discussions. Décisions qui n'auront pas l'heur de plaire à tous. Mais l'essentiel réside dans le fait qu'elles furent prises et donc arrêtées.

La première d'entre elles consistera dans la réduction significative du quota de messages quotidiens de la plupart des liseurs. La mise en oeuvre sera rapide, dès lors que la technique donnera le change.

La seconde consistera également à recentrer véritablement les discussions sur tout ce qui concerne l'objet de ce forum, ce qui en a fait sa spécificité et qui doit demeurer comme le coeur. La limitation du nombre de messages devrait y contribuer. Mais il faut aussi compter sur les efforts de chacun d'entre vous.

Le Forum Catholique doit rester avant tout un lieu de réflexion dans le cadre duquel des relations de charité peuvent évidemmment s'instaurer et non l'inverse qui ne produit au final que peu de fruits.

La mise en place des nouveaux quotas sera effective incessamment sous peu.

Si Monsieur Tabudeux veut.

XA
Repost 0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 09:29
Philippine de Saint Pierre, Directrice des programmes de KTO, a bien voulu accepter de participer à un Rendez-vous du Forum Catholique. Ce sera là l'occasion de mieux connaitre KTO. Le Rendez-vous est fixé au lundi 20 octobre prochain, de 18h30 à 22h.
Pour poser ses premières questions, rendez-vous sur l'espace dédié à son intervention, en cliquant ici.

Repost 0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 10:44

Chers liseurs du Forum Catholique,

Un rapide message pour vous informer du fait qu'une Rencontre Inter-Liseurs sera organisée le samedi 22 novembre prochain à Paris.

La journée commencera dans la matinée par une messe qui devrait être célébrée aux alentours de 11 heures. Elle se poursuivra par un déjeuner, prolongé dans l'après-midi.

Ces Rencontres Inter-Liseurs sont l'occasion de mieux se connaître et ont toujours pour effet d'augmenter les liens de charité entre intervenants.

Nous serions heureux si vous avez la possibilité d'y prendre part. Alors, notez dès à présent la date.

Nous vous communiquerons ultérieurement les modalités pratiques, qui restent à définir.

D'ici là, auriez-vous la gentillesse de nous confirmer votre venue, ce qui nous permettra de mieux apprécier les capacités à prévoir notamment au niveau du restaurant pour le déjeuner ? (Précision : nous ferons en sorte qu'un menu soit proposé à un tarif accessible à tous.)

Adresse de contact pour confirmer votre venue : admin@leforumcatholique.org

Merci d'indiquer le nombre de personnes présentes (adultes et enfants) !

Repost 0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 22:36

Chers liseurs,

Bon, ben voilà, les vacances sont terminées. Il a bien fallu reprendre le travail ce matin, comme nombre de "pauvres" aoûtiens. Il faut aussi, à mon grand regret, reprendre les choses en main, du côté du forum.

Je lis ci-et-là à ce sujet que la modération (lire : les modérateurs) aurait failli dans le respect des règles du forum. Me permettrez-vous de renvoyer chacun face à ses propres responsabilités ? Parce qu'enfin, si la modération (lire : les modérateurs) se doit d'intervenir, à tel ou tel moment, c'est bien parce que l'un d'entre vous, d'une façon ou d'une autre, a contourné les règles du forum ou bien les a volontairement (ou non) violées. Ceci est déjà un point que je souhaitais soulever et rappeler.

Je lis aussi que la modération (lire : les modérateurs) serait partisane. Comme toujours depuis huit ans (mon Dieu... huit ans, comment ai-je pu tenir ?), comme toujours depuis huit ans, donc, je lis que le FC poursuit des objectifs inavoués car forcément inavouables. Pour les uns, c'est sûr, LE But, c'est l'attaque en règle et systématique de la FSSPX. Pour d'autres, c'est le combat contre les évêques de France et leur clergé servil. J'apprends depuis peu que le FC entend promouvoir la chasse à l'IBP. Avant-hier (c'est une image, je précise, ne fouillez pas dans les fils récents), le FC était l'agent de communication de la FSSP. Le mois dernier, c'était sûr, untel m'écrivait pour fustiger le black-out total opéré contre tout ce qui émanait de l'Institut du Christ Roi.

Tout cela, je l'ai entendu mille fois. Nous en avons parlé ici-même des dizaines et des dizaines de fois, jusqu'à l'agueusie. C'est vraiment navrant.

Les interventions consécutives d'un intervenant cet été sont venues ici jeter de l'huile sur le feu, alors même que rien ne semblait le laisser présager. A lui seul, il a mis le FC à feu et à sang. Et a su, bon an mal an, créer une sale ambiance entre liseurs, sale ambiance qui fait qu'aujourd'hui la seule notion de respect entre intervenants a volé en éclat(s). Quelle misère. Que de dommages.

Ceci fait qu'aujourd'hui le dialogue semble impossible. Untel pose une ligne, unautre lui prête des sous-entendus. Untel invite au calme, telautre lui remémore ses tristes lignes précédentes. Untel publie un lien vers un texte polémique de tel ou tel abbé, il ne supporte pas que l'on puisse en contredire le contenu. Etc. Etc.

Je voudrais quand même vous rappeler que vous êtes ici sur un forum de dis-cus-sion. Avec forcément un aspect polémique. Avec forcément de la contradiction et des contradicteurs. Il me semble qu'un fidèle de la FSSPX, de l'IBP, de la FSSP ou de l'ICRSP ou de toute autre communauté doit être à même de défendre ses positions sans recourir à l'insulte ou au dénigrement systématique, non ? Doit-être réagir sans cesse de façon épidermique en refusant toute critique ? Est-ce que tout est dogmatique ? Est-ce que n'importe quel geste ou mot effectué ou prononcé par Mgr Fellay, l'abbé Laguérie, l'abbé Berg, Mgr Wach ou qui sais-je est frappé d'infaillibilté ? Est-ce que le bulletin de tel ou tel prieuré ou de telle ou telle chapelle est à graver forcément dans le marbre du Magistère sous le seul prétexte qu'il est signé par tel ou tel prieur ou chapelain ? Je ne le crois pas. Je ne le pense pas.

Comment s'en sortir, donc ? J'avoue ne pas trop le savoir. J'avoue qu'avec l'augmentation du nombre des liseurs, la solution n'est pas facile à trouver. J'ai rappelé à l'occasion du huitième anniversaire du FC (un des plus tristes, soit dit au passage) quels étaient selon moi les objectifs du forum. Je ne retire rien de ce qui a été écrit. Encore une fois, j'ai lu depuis que la modération (lire : les modérateurs) n'aurait pas bien emboîté le pas. MAIS QU'Y PEUT-ELLE, LA MODERATION (lire : les modérateurs) ? Fait-on boire des ânes qui n'ont pas soif ?

Vous avez la chance de disposer ici d'un site qui bénéficie d'un certain auditoire et d'une audience certaine. N'hésitez pas à vous en servir. Mais de grâce, faites en sorte que personne ne se dise "Purée, çui-là, si je l'avais en face de moi qu'est-ce que je lui mettrais !" Ben oui, fichtre ! rendez-vous aimables ! Donnez une bonne image de vous - même(s) ! Pensez au fait qu'au-delà de vous-même vous représentez votre propre famille spirituelle. On aura tôt fait d'amalgamer Ennemond ou Scribe à tous les sinpidistes, Mortimer à tous les zibépistes, XA à tous les sinpierristes, etc. etc.

Je repense souvent à un article de Philippe Maxence paru dans la Nef il y a quelques années avant qu'il ne prenne les responsabilités que l'on sait. Il y parlait de "ces catholiques qui ne s'aiment pas". Quelle misère, franchement. Quelle tristesse que ce spectacle de catholiques qui partagent le même Evangile, qui sur bien des points sont sur la même longueur d'ondes mais qui _ pour des détails, si l'on regarde bien le monde et l'Eglise dans laquelle nous évoluons _ trouvent quand même le moyen de se tirer dans les pattes.

Parce que nous cherchons toujours ce qui nous éloigne les uns des autres (en quête de je ne sais quelle pureté spirituelle) au lieu de cultiver ce qui nous réunit. Là encore, il me semble qu'il ne serait pas si compliqué de chercher à diffuser ici des informations qui vont dans le bon sens plutôt que de nous chercher querelle pour des broutilles. Non ?

Reste la question des personnalités. Et des affinités. On sait que des inimitiés ont pu voir le jour au fil des mois. Encore une fois, je crois que cet été fut très préjudiciable.

Je me permets ici d'évoquer deux points un peu plus personnels. Je veux parler pour commencer du quota de messages accordé à tel ou tel. Il est un fait que le quota classique conduit chaque liseur à avoir la possibilité de publier 10 messages par jour. Ce quota a évolué pour certains. Il peut être de 15, de 20, de 30 ou de 40 voire même illimité (en dehors des prêtres qui ont forcément un nombre illimité pour peu qu'ils se soient présentés comme tel lors de leur inscription.). Les liseurs sans limitation sont rares. S'ils sont dans cette situation, c'est généralement parce qu'ils ont bénéficié d'une grande antériorité sur le FC. Ou qu'ils y ont rendu quelques services de façon officielle ou non. Les invités à un RV du FC bénéficient aussi d'un tel quota. L'évolution des quotas des uns et des autres a été le fruit de l'évolution et de l'histoire du forum, mais aussi des relations entretenues avec tel ou tel liseur. Très ponctuellement, c'est aussi à la demande du liseur que j'ai pu être amené à considérer l'opportunité de réhausser son quota.

Dans la perspective d'un apaisement des esprits, et dans ce seul but, je procéderai incessamment sous peu (cela me demandera une bone heure) à la remise à 10 de l'ensemble des quotas, à l'exception de ceux qui sont aujourd'hui illimtés. Soyons clairs tout de suite afin que nul ne se sente lésé et que l'on ne vienne pas ici me tenir de mauvais procès : cela concernera des liseurs de tout poil et de toutes les fraternités ou de tous les instituts. (Les augmentations n'ont jamais été effectuées en fonction des sensibilités des uns ou des autres, quelques uns ici pourraient en témoigner.)

Cette mesure sera effective durant un mois. Mois dont j'espère qu'il conduira chacun à retrouver un peu de sérénité.

Par ailleurs, je crois que l'on devrait ici tous s'engager à faire en sorte de respecter le sujet initial d'un fil de discussion en en respectant le thème central. Trop souvent on constate que des discussions dévient, régulièrement pour des questions de susceptibilité personnelle. J'invite et j'encourage les midérateurs à faire preuve de la plus grande sévérité sur ce type de comportement. Je pense même qu'il serait souhaitable que ce type de trollisation des débats conduise à une réduction progressive des quotas des liseurs, quitte à ce que cela nous amène à supprimer tel ou tel compte. Nous y gagnerions du temps. Nous éviterions des débats stériles qui conduisent bien souvent à des noms d'oiseau.

J'évoquais deux points. Nous avons parlé des quotas. Je veux revenir sur l'équipe de modération. J'ai été sur ce point attaqué cet été. Me permettra-t-on ici de dire que le choix des modérateurs s'est lui aussi effectué au fil de l'eau ? Puis-je écrire ici que la majorité d'entre eux est issue d'une famille spirituelle qui n'est pas la mienne ? Suis-je responsable de leurs évolutions personnelles ? Oserais-je avouer combien de fois j'ai RENCONTRE Tolkien, Reginald, Emmanuel, Tibère ou Florilège ? Oserais-je écrire combien de fois nous avons pu converser au téléphone depuis leurs propres prises de fonction ?

Et Justin, me direz-vous ? Et Marc B. ? Et l'Hermitte ? Oui ? Eh bien ! quoi ?! Deux d'entre eux sont des purs fidèles de la fraternité, connus comme tels. Faut-il aussi que l'équipe de modération soit élargie à un autre liseur, du genre Ennemond ou Scribe, comme on me l'a récemment suggéré ? Pour qu'ensuite on aille me reprocher d'en avoir fait des tièdasses ? Sans blaaaaaague.

Non, chers liseurs, dites-vous bien que bien des travers que vous découvrez au sein du FC ne viennent que d'une origine. Là où il y a de l'Homme, il y a de l'hommerie. Là où 4 ou 5 discuent, fut-ce en Son Nom, ils ne prient pas. Nous ne ferons pas d'un forum, même placé sous le doux nom de catholique, un catéchisme à livre ouvert. Il est et reste un espace de discussion, pour peu que l'on accepte soi-même de discuter. Cessons donc d'en faire un Idéal ou un lieu idéal.

Mais cessons aussi, et cessez, je vous prie, de le dénigrer. Ou alors prenez votre courage à deux mains : quittez-le. Mais sachez que, que vous le vouliez ou non, il survivra à votre départ. Il n'est pas pire publicitaire pour lui que le frustré qui le quitte.

Comme sur DICI, je rappelle donc les mesures principales :
- retour à 10 de l'ensemble des quotas quotidiens pour au moins 1 mois, à l'exception des queqlues liseurs en quota illimité.
- invitation à l'équipe de modération de supprimer les messages volontairement provocateurs à l'encontre de tel ou tel liseur avec réduction progressive du quota du liseur fautif.


Demain, c'est la rentrée des classes. Qu'on se le dise.

Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 23:02
8 ans déjà.

En huit ans, j'aurai pour ce qui me concerne beaucoup appris.

Je dois reconnaître que je suis toujours sidéré par les passions que déchaîne le Forum Catholique depuis sa création.

Oui, tout ceci me dépasse largement.

Je suis attristé de voir que certains se trouvent ainsi instrumentalisés par quelques esprits malades en mal d'holocauste. Puissent-ils un jour réaliser l'ampleur de leur imbécilité. J'aurais volontiers été grossier.Cela eut été fâcheux en un tel jour anniversaire.
Repost 0