Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:01

Une vidéo qui a déjà pas mal tourné sur le net.

Je la diffuse ici pour ceux qui ne l'auraient pas vue. Pascal Praud, ancien journaliste sportif, aujourd'hui chroniqueur et animateur chez CNews, lance quelques vérités sur l'Eglise et la façon dont elle peut être perçue.

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 14:58

Manuela retourne à l'école.

Manuela découvre son nouveau lieu de travail, une école. En écoutant la maîtresse lui expliquer comment appeler chaque chose de manière politiquement correcte, elle se dit qu’elle a bien de la chance d’être femme de ménage et pas enseignante.
Vidéo: Olivier Hochstaetter

Une video à regarder en cliquant ici.

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 14:56

Sermon sur l'enfer (Le curé de Cucugnan de Marcel Pagnol).

36 minutes de beau français.

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 23:59

Dans le cadre de l'émission "Une nuit au Monastère" sur Kto, Jean-Marie Bigard a passé 24h à l'abbaye de Solesmes. Une "mini retraite" comme il le dit lui-même.

Partager cet article

Repost0
3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 17:47

L’abbé Laguérie répondra aux questions des liseurs du Forum Catholique le lundi 4 juin.

Il interviendra en direct-video de 20h30 à 22h (sans interruption publicitaire...) sur le forum dédié à son intervention.

Rendez-vous à l’adresse https://rendez-vous.leforumcatholique.org/forum.php?id=105.

 

Partager cet article

Repost0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 14:55

Mardi soir, juste après l'intervention du Président candidat chez le funeste Pujadas, les téléspectateurs de France 2 auront droit à un reportage re-mar-quable du triste à mourir réalisateur David André (prix Albert Londres 2011 (sic)). 

Le thème de ce reportage ? LA VIE AMOUREUSE DES PRÊTRES. Tout un programme. 

Le site de France 2 nous précise : "La règle du célibat obligatoire des prêtres dans l'Eglise catholique romaine est régulièrement contestée : on l'accuse de favoriser les comportements sexuels déviants dans le clergé, d'accélérer la chute des vocations, de signer le décalage entre l'Eglise et la société moderne. Dans La vie amoureuse des prêtres, le réalisateur David André (prix Albert Londres 2011), raconte l'histoire croisée de trois prêtres : Kilien, jeune prêtre filmé pendant sa liaison cachée avec une femme, fait son «coming out» et dit adieu à ses paroissiens ; Gabriel, qui vient tout juste d'être exclu de l'Eglise, se marie enfin avec sa compagne, après 40 ans de liaison cachée." Bizarrement, la suite de la présentation est tronquée. On la trouvera sur le site de Telerama : "A l'inverse, Sébastien, un jeune séminariste, s'engage au célibat. Il est ordonné dans la cathédrale d'Orléans. Nommé dans la Beauce, il découvre l'isolement des prêtres aujourd'hui." 

Telerama, qui a vu ce documentaire commente : 
 

LA CRITIQUE TV DE TÉLÉRAMA DU 03/03/2012

La règle du célibat des prêtres s'applique depuis plus de mille ans au sein de l'Eglise catholique romaine, qui, jusqu'au IXe siècle, ne refusait pourtant le mariage qu'aux moines. Si de nombreux fidèles demandent aujourd'hui la levée de ce principe, dénué de fondement théologique, le Vatican y est clairement opposé, préférant fermer les yeux sur ces unions terrestres, pour peu qu'elles demeurent cachées.

Comme beaucoup d'autres, le père Kilien a décidé d'en finir avec cette hypocrisie, de sortir de la clandestinité et de révéler la relation qu'il entretient avec une femme depuis plusieurs années.

La caméra de David André l'a accompagné dans le cheminement qui l'a conduit à se confier à son évêque, puis à ses paroissiens, dont les applaudissements saluant son coming out sont l'un des moments forts de ce documentaire particulièrement soigné. Outre Kilien, il suit un jeune séminariste, défenseur du célibat des prêtres, jusqu'à l'ordination, et Gabriel, prêtre depuis 1969 et qui s'apprête à épouser Jacqueline, après quarante ans de liaison. Recueillant également la parole des évêques de France et celle du sociologue Olivier Bobineau,La Vie amoureuse des prêtresdonne matière à réflexion, en faisant preuve d'un bout à l'autre d'une grande probité.

François Ekchajzer



Ou quand la télévision traque la misère humaine… 

XA

 

Partager cet article

Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 13:49

 

 

 

Partager cet article

Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 21:04
Ils font l'objet d'un magazine de CAPA pour l'émission "les Infiltrés" de France 2. Plusieurs plaintes ont été déposées.

L'émission "A l'extrême-droite du Père" est consacrée à un groupuscule d'extrême droite Dies Irae et à ses liens avec les milieux catholiques traditionalistes, parmi lesquels l'église Saint Eloi et l'école Saint Projet à Bordeaux, ce dont ces derniers se défendent.


 

L'histoire : un homme s'est présenté à l'église Saint Eloi de Bordeaux pour y suivre un catéchuménat. Infiltré pendant plusieurs semaines dans la communauté, ce journaliste qui s'est fait appelé Mathieu Maye est devenu surveillant à Saint Projet. Il a recueilli en caméra cachée les propos de membres de la communauté, adultes et enfants. Des propos parfois antisémites et racistes, rapportés en direct sur France 3 Aquitaine par Laurent Richard, rédacteur en chef de l'émission "les Infiltrés" : "le but pour nous, c'était de raconter comment fonctionne un groupuscule d'extrême-droite. Et pendant cette infiltration, qui a duré plusieurs mois, nous avons pu observer l'influence d'une paroisse à Bordeaux et aussi l'organisation d'une école, où le professeur par exemple explique que de Gaulle est un "déserteur", que Pétain est un "grand homme d'Etat" et que la Waffen SS était une "armée d'élite ."

 

Le magazine n'a pas encore été diffusé. Cependant, le concept de l'émission prévoit que chaque document soit suivi d'un débat, enregistré récemment. Les participants de ce débat ont vu le documentaire et certains se sont épanchés sur Internet, notamment Daniel Hamiche, directeur de la rédaction du site Riposte catholique.

Avertis, les parents d'élèves et la direction de l'école ont porté plainte en début de semaine pour "incitation à la commission de délit sur mineur". Ils veulent empêcher la diffusion du reportage et se défendent de tout lien avec Dies Irae.

 

"Scandalisée, choquée"
Le Cours Saint Projet, dans un communiqué, estime que l'établissement "a fait l'objet de calomnies gravissimes de la part de journalistes de la Télévision publique ayant recouru à des manipulations de mineurs et des mensonges d'une extrême gravité". L'équipe éducative et des parents d'élèves ont même enregistré une vidéo disponible sur Dailymotion : "concernant cette émission, je suis meurtrie, choquée, scandalisée que l'on parle de la vie d'une école résumée comme ça, sachant qu'on a manipulé les enfants, manipulé les jeunes. Je n'ai jamais assisté à la tenue de tels propos", s'indigne Caroline, présentée comme professeur de français au Cours Saint Projet dans la vidéo.

Laurent Richard, rédacteur en chef des "Infiltrés" réfute toute accusation de manipulation : "on n'a pas appris la chanson aux enfants qui chantent à la mémoire d'Auschwitz. On n'a pas non plus appris, ou incité, ou poussé le professeur à faire de telles déclarations à des enfants sur De Gaulle "déserteur" et Pétain un "grand homme d'Etat. Nous avons les rushs et nous sommes très sereins là-dessus."

 

Dies Irae parle sur son site de "charge virulente, outrancière, et caricaturale à l'excès sur les catholiques traditionalistes de Bordeaux". Le mouvement a été  fondé en 2008 par Fabrice Sorlin, militant du Front National qui a été candidat aux législatives. Toujours sur son site, Dies Irae se présente comme un "mouvement politique et social qui a fait de l'implantation locale et de la formation ses axes principaux d'activité".
Mais selon l'AFP, qui cite le documentaire, les membres de Dies Irae "
gerbent (vomissent) la démocratie moderne" et veulent "déstabiliser le pouvoir". "Les carnets de Turner", roman néo-nazi sur la suprématie blanche (interdit à la vente en France), sont une de leurs références et ils "se préparent au combat de rue pour le jour où le pouvoir sera à ramasser", indique cette enquête, toujours selon l'AFP.

 

L'Institut du Bon Pasteur et  la paroisse traditionnaliste Saint Eloi dirigés par l'abbé Laguérie, ont décidé d'adresser une mise en demeure à France 2. Selon "les Infiltrés", les caves de l'église accueilleraient des réunions du groupuscule Dies Irae.
"
Nous demandons (à France 2, ndlr) de ne pas diffuser les images de l'abbé Laguérie, qui sont d'ailleurs floutées par des méthodes qui ne sont pas celles de journaliste alors qu'il est public et reconnaissable, explique Me Jérôme Triomphe, l'avocat de l'abbé Laguérie. Et ce dans le seul but d'accréditer le fantasme des "Infiltrés" dans ces relations supposées et totalement fantasmatiques qu'il aurait avec un groupuscule tout aussi fantasmatique", poursuit l'avocat.

 

Une campagne de dénigrement dans la presse et sur Internet  est ouverte, campagne  qui semble parfois même verser dans la chasse à l'homme : une photo présentée comme celle du journaliste auteur du magazine circule en effet sur la toile.

"C'était prévisible, selon Laurent Richard, que ceux qui sont mis en cause dans ce reportage, que ceux qui tiennent des propos racistes, facsistes, aux idées nauséabondes, protestent contre le diffusion de ce reportage et tentent même de l'empêcher. Le journaliste a travaillé avec des méthodes de journalistes, c'est-à-dire découvrir la vérité dans un seul but : informer le public".


 

Cette polémique devrait se poursuivre dans les jours à venir, le temps que la justice examine les différentes plaintes et mises en demeures déposées contre France 2 et CAPA.

Partager cet article

Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 20:41

http://outlandinstitute.files.wordpress.com/2008/08/plakat_katyn.jpgSuite aux récents événements en Pologne, la chaîne Paris Première diffusera le film "Katyn" de Andrzej  Wajda dimanche soir à 20h35. 

L'Histoire : Anna, la femme d’un capitaine d’un régiment des Uhlans, attend le retour de son mari. Elle ne peut se résoudre à l’idée qu’il ait été assassiné par les Russes.En avril 1943, l’épouse d’un général apprend la mort de son mari quand les Allemands découvrent l’existence de charniers dans la forêt de Katyn contenant des milliers d’officiers polonais. Silence et mensonges brisent le cœur d’Agnieszka, la sœur d’un pilote qui a connu le même sort. Quel sens les mots Patrie et Liberté ont-ils dans un Etat polonais d’après-guerre tombé sous la dépendance de l’Union Soviétique ? 

Rappel des faits: En septembre 1939, la Pologne est envahie par les armées allemande et soviétique. Pris en tenailles par les forces germano-soviétiques et surpris par l’agression inattendue de Moscou, des officiers et soldats polonais sont faits prisonniers de guerre par l’armée rouge qui va les remettre au NKVD, la police politique soviétique. C’est ainsi qu’au printemps 1940, sur ordre de Staline, 25700 officiers et résistants civils polonais appartenant à l’élite du pays sont assassinés à Katyn, Kharkov et Tver (à l’époque Kalinine). De 1939 à 1941, 1,6 million de civils polonais, dont les familles des officiers supprimés, sont voués à la déportation et souvent à la mort en URSS. 

Les Soviétiques imputèrent le massacre de Katyn aux Allemands et le régime communiste polonais d’après-guerre entérina cette version.Cependant les Polonais n’abandonnèrent jamais les recherches, persuadés à juste titre qu’il s’agissait d’un crime soviétique. 

En 1990, Mikhail Gorbatchev reconnaîtra officiellement que ces Polonais ont été assassinés sur ordre de Staline, par le NKVD, police secrète soviétique. 

En 1992, Boris Eltsine livrera à Varsovie l’ordre écrit officiel de Staline de commettre ce massacre.

Source

Partager cet article

Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 07:46

La chaine France 2 est sur le point de diffuser un numéro de son émission "Les infiltrés" animée par David Pujadas, où l'on devrait voir notamment un "reportage" filmé en caméra cachée au cours St Projet à Bordeaux, école privée hors contrat.

L'AEP Saint Projet publie un communiqué au sujet de cette affaire :

L’AEP Saint Projet victime d'ignobles calomnies

Le Cours Saint Projet, établissement d'enseignement privé hors contrat fondé par des familles de Bordeaux en 2005, a fait l'objet de calomnies gravissimes de la part de journalistes de la Télévision publique ayant recouru à des manipulations de mineurs et des mensonges d'une extrême gravité.

L’Association d'Education Populaire Saint Projet, gestionnaire du Cours Saint Projet, tient à faire savoir :

1 - que le Cours Saint Projet est une école fondée par des parents, pour donner une solide instruction à leurs enfants, que ce cours est totalement indépendant de toute formation politique, qu' il bénéficie d'une aumônerie catholique et s’appuie sur des valeurs chrétiennes.

2 - qu'elle condamne avec la plus grande fermeté toute forme de racisme, d'antisémitisme ou d'incitation à la haine, lesquels n'ont aucune place au Cours Saint Projet, école fondée sur des valeurs chrétiennes de paix et d'amour. 

3 - qu'elle dénonce comme de dangereuses calomnies montées de toutes pièces les allégations proférées dans le cadre de l'émission les INFILTRES de David Pujadas; 

4 - qu'elle est scandalisée par les procédés indignes utilisés par cette équipe de journalistes :

- abus de confiance,

- mensonges,

- manipulation de mineurs

- incitation de mineurs à la haine raciale de la part du journaliste infiltré,

- atteinte à la vie privée,

- amalgames,

- désinformation.

5 - Cette émission devant être diffusée dans les jours à venir, l’AEP Saint Projet demande à la justice, à France 2 et au CSA de sanctionner les auteurs de ces ignobles calomnies.

 On peut utilement lire par ailleurs, sur le site de Riposte catholique, un entretien d'un parent d'élève accordé à Daniel Hamiche, entretien qui permet de faire un point sur ce dossier, et de rétablir les faits.

A lire en cliquant ici.

 

Partager cet article

Repost0